L’épistolaire : le spectacle

 
Une lettre d’Amour pour vous !     Comment ?
Celle là, vous ne l’attendiez plus, vous ne l’espériez plus… Une femme étrange est là pour vous la tendre, vous la lire, vous la chanter ou vous la faire écrire. Les destinataires sont activement trouvés parmi le public. Alors l’intrigue suscitée par la question
« qui m’a écrit » est une invitation aux souvenirs, aux rêves  ou à la réponse…

les Virevoltés // juillet 2014

Un Spectacle…
L’Amour, cet ingrédient vital à nos vies qu’en faisons-nous ? Quelle place lui laisse-t-on ‘? Que faisons-nous pour l’entretenir et le soigner ? Autant de question que l’Epistolaire suscite avec légèreté, tendresse et humour et où les spectateurs transportés dans un imaginaire universel, deviennent acteurs grâce à la lettre qui renait…

Où Palétuvier…
C’est l’Epistolaire ! Palétuvier au caractère trempé, regarde de haut ou de bas les affaires de cœur des autres. De sa valise elle dresse son salon et point de hasard pour ses lettres orphelines, c’est selon ses goûts ou ses humeurs. Elle laisse échapper des bribes d’histoires…celles des autres ou la sienne ? Des commentaires lui échappent, des chansons aussi. Il lui suffit de lire quelques mots pour redonner un souffle, une voix, une vie et surtout une adresse à ces traces anonymes. Elle transporte l’imaginaire du public vers des situations fantasques ou bien réelles de l’éventail des sentiments. Et Palétuvier sourit, sensible ou hilare, elle provoque en faisant surgir la poésie de son être solitaire…elle vit l’Amour par procuration.

Les petits papiers, belle isle en terre //crédit photo Ingrid Blasco


Distribue des lettres…
P our laisser une trace de cet échange, une envie de la relire, de la partager et d’y répondre. Garder le songe d’une histoire. Il y a les lettres de la littérature, du quotidien et celles du public. Elles offrent un voyage dans le temps du Moyen âge à nos jours. Anonymes ou signées, toutes sont des lettres d’amour véritables, elles témoignent d’un instant de vie passionnée, d’une rencontre, d’une séparation. Et il y en a pour tous les goûts : des impétueuses aux désespérées, des brèves aux interminables, des jalouses aux libertines, des brûlantes aux glaciales, en passant par les illusions perdues à rendre. Elles laissent de la place à la surprise, font glisser du merveilleux au quotidien le temps de cette lecture. Et c’est le hasard du moins pour ceux qui y croient …

En vrai…
S’approcher et reconnaitre quelqu’un, s’introduire dans sa vie quelques instants, juste pour lui dire une lettre d’amour, les yeux dans les yeux, la main dans la main…donner ces mots dans l’intimité de la foule… et que la foule l’entende. Le bonheur ne se vaut que s’il est partagé…

Ben oui,  le Bonheur ça ne se vaut que partagé…

Télécharger la plaquette du spectacle :